Un groupe de travail de la Convention générale recherche des participants représentant la diversité de l’église pour des groupes d’écoute Safe Church (Église sûre)

Réponse demandée d’ici le : 18 octobre 2020
September 30, 2020

Le groupe de travail pour le développement de politiques anti-harcèlement sexuel modèles et de formations Safe Church (Église sûre) est à la recherche d’épiscopaliens qui seraient intéressés de participer à des groupes d’écoute impliqués dans l’élaboration de nouveaux supports et approches de formation Safe Church (anciennement dénommé « Safeguarding »).

La Résolution 2018-A048, Mise en place d’un groupe de travail chargé de superviser la création de supports de formation, exige :

Que des supports de formation Safe Church pour la prévention des inconduites sexuelles comprennent des supports de formation écrits et basés sur le Web, avec notamment des ressources Web interactives et multilingues, un système de gestion du contenu moderne et une liste de ressources triées sur le volet. Lesdites formations auront pour vocation d’offrir une Formation universelle accessible à tous les paroissiens et participants au ministère mais aussi de favoriser une culture de sécurité et d’intégration pour tous les gens, ainsi qu’une Formation spécialisée se composant de modules distincts sur des thèmes en relation directe avec les rôles et fonctions du ministère

L’objectif des sessions d’écoute est d’assurer la représentation de la diversité de voix existant dans notre église pour les sujets, les méthodes de formation et histoires personnelles dans chaque domaine de formation. Pour atteindre cette diversité de voix, le groupe de travail invite ceux qui souhaitent participer à compléter une enquête démographique. Les données fournies seront utilisées pour mettre en place des groupes d’écoute ayant pour objectif d’être une représentation fidèle reflétant l’église épiscopale.

Une session d’écoute typique aura une durée allant de 45 à 60 minutes, sera conduite à l’aide de la plate-forme en ligne Zoom et pourra rassembler de 15 à 20 personnes.

L’enquête est disponible en anglais ici, en espagnol ici et en français ici.

Les réponses à l’enquête sont dues d’ici le 18 octobre 2020.

Vous trouverez des informations sur les politiques modèles de protection des enfants, de la jeunesse et des adultes vulnérables ici. Des informations sur la prévention des inconduites sont offertes ici.

Pour toute question ou information supplémentaire, veuillez contacter SafeChurchTaskforce2020@gmail.com ou Eric Travis, Diocèse épiscopal du Michigan, 313-833-4418.

Les membres du groupe de travail comprennent :

Mme Judith Andrews, Présidente, Diocèse épiscopal d’Olympia
La Rév. e.r. Laura Ahrens, Vice-présidente, Diocèse épiscopal du Connecticut
Mme Kemah Camara, Diocèse épiscopal de Washington
Mme Cookie Cantwell, Diocèse épiscopal de Caroline orientale
Dr. L. Zoe Cole, Diocèse épiscopal du Colorado
Le Rév. E.r. Mark Cowell, Diocèse épiscopal du Kansas occidental
La Rév. Gwen Fry, Diocèse épiscopal du Maine
La Revda. Ivette Linares, Diocèse épiscopal de Porto Rico
La Rév. e.r. Kimberly Lucas, Diocèse épiscopal du Colorado
Mme Caren Miles, Diocèse épiscopal de Californie
La Rév. Beth Scriven, Diocèse épiscopal du Missouri
Le Rév. Dcr. Tim Spannaus, Diocèse épiscopal du Michigan
M. Eric Travis, Diocèse épiscopal du Michigan
La Rév. Charlotte Wilson, Diocèse épiscopal de Californie
La Rév. Gay Clark Jennings, Présidente, Chambre des députés de l’Église épiscopale, ex officio
Le Très Rév. Michael Curry, Évêque président, l’Église épiscopale, ex officio
Mme Kathy Floyd, Liaison avec Church Publishing, Inc.

Tagged in: General Convention