Expansion du ministère de l’Église épiscopale face à l’évolution des protestations de Standing Rock

October 24, 2016

Apparently unarmed pipeline opponents march on the other side of a fence line from armed riot police near the construction site. Photo: Rob Wilson Photography via Facebook

[Episcopal News Service] L’hiver qui approche et le changement d’attitude de certains des opposants au projet d’oléoduc de Dakota Access comme des forces de l’ordre près de la Nation Sioux de Standing Rock font évoluer le ministère de l’Église épiscopale dans cette partie du Dakota du Nord.

Des épiscopaliens ont passé une partie du 24 octobre à conduire des camionnettes de l’église dans tout l’État pour récupérer des manifestants qui avaient été arrêtés au cours du week-end. Le déménagement prévu du campement situera le camp de protestation d’hiver à proximité d’une église épiscopale qui sera en mesure de proposer encore plus de services aux résidents du camp.

Le week-end des 22 et 23 octobre a été houleux près du tracé envisagé pour l’oléoduc. Les services du Shérif du Comté de Morton ont déclaré le 24 octobre que 126 personnes avaient été arrêtées deux jours plus tôt pour « activités illégales de protestation », au cours d’une journée de confrontations souvent violentes avec ceux qui manifestent contre l’oléoduc qui passera sous l’approvisionnement en eau des Sioux de Standing Rock, sur les terres du Traité et à travers certains de leurs lieux funéraires. Une personne a été arrêtée le 23 octobre, ont indiqué les services, ce qui amène le nombre total d’arrestations à 269 depuis que les protestations ont commencé le 10 août.

Certains opposants à l’oléoduc qui préfèrent se nommer « protecteurs » semblent « avoir fait monter d’un cran la pression en se plaçant de sorte à bloquer les travaux », a expliqué le 24 octobre à Episcopal News Service le révérend John Floberg, prêtre qui supervise les églises épiscopales de la partie de Standing Rock situées dans le Dakota du Nord. Les autorités, a-t-il ajouté, ont répondu avec ce qu’il a qualifié d’une « force écrasante ».

« D’après ce que j’ai pu voir, les autorités ont toujours agi d’une manière provocatrice et excessive et les protestataires sont poussés à durcir leur position qui reste non violente », confie John Floberg au cours d’un entretien téléphonique alors qu’il conduisait une camionnette de l’église vers Fargo (État du Dakota du Nord), à environ quatre heures à l’Est des campements, pour récupérer certains protestataires qui avaient été emmenés là pour leur première comparution.

Le déplacement de John Floberg jusqu’à Fargo le 24 octobre, était l’un des deux effectués par l’Église épiscopale de Standing Rock ce jour-là, pour ramener les protestataires jusqu’aux camps.

Article complet en anglais.

The post Expansion du ministère de l’Église épiscopale face à l’évolution des protestations de Standing Rock appeared first on Episcopal News Service.